Projet « street art » avec les étudiantes de l’IESSEG

Depuis le début de l’année scolaire 2014, des étudiantes de l’IESSEG dans le cadre de leur association ZEPACT ont animé des ateliers autour du « street art » auprès des enfants de primaire. Ainsi, tous les jeudis, après avoir aidé les enfants à faire leurs devoirs, les étudiantes prenaient place dans le second local de l’association pour y faire découvrir la richesse artistique du « street art ».

L’idée plus large de faire découvrir l’art autrement aux enfants les a amené à leur faire découvrir le musée du MacVal à Créteil ainsi qu’un atelier d’artistes à Paris.

La fin de ce projet s’est clôturé par une fête réunissant les jeunes étudiantes, les enfants et leurs parents autour d’une exposition des œuvres des enfants. Les enfants ont pu montrer leur travail à leurs parents, profiter d’un goûter musical, d’une petite saynète de théâtre (co-écrite par les enfants dans le cadre de l’atelier théâtre de l’association) et d’un atelier maquillage mis à disposition. La fête s’est clôturé par la remise de diplômes, de médailles et de crayons de couleurs aux enfants ayant participé au projet, par la maire adjointe chargée des associations de la ville de Nanterre.

 

Projet slam

« DES STYLOS DANS LA MAIN, NOUS NE FAISONS QU’UN »

Anaïs, Solène, Eugénie, trois étudiantes de l’université de Nanterre, se sont envolées vers un projet ambitieux, qui  parle de solidarité. Mais alors, vers qui se tourner pour monter ce fabuleux projet ? L’association CERISE.

C’est avec quelques papiers et stylos dans nos sacs et des idées plein la tête que nous avons décidé de proposer des ateliers SLAM.

Nous avons déposé nos bagages au sein de l’association le 14 mars pour un voyage vers la liberté d’expression.

8 ateliers ont été réalisés. C’est unis que nous avons trouvé ces idées que nous avons mises sur un bout de papier. Grâce à la mixité une richesse est née.

Un artiste est venu nous rejoindre pour nous faire partager son métier et sa soif d’oralité. C’est par cette intervention que les jeunes ont créé leurs textes, empreints de leurs vécus et des évènements qui les ont marqués.

Selon nos « slameurs » en herbe, « la solidarité c’est l’entraide et le soutien, pour tout le monde, même pour ceux dont on ne connait rien. »

Grâce à ces jeunes talentueux un book a  été concrétisé. Alors, chers amis venez le consulter au sein de l’association !

Si pour toi ce thème est évocateur, alors viens nous dire ce que tu as sur le cœur.

 

Cerise intergénérationnel

L’association CERISE, en partenariat avec l’association NAHDA située sur le Petit Nanterre, mène depuis le mois de décembre 2014 un projet intergénérationnel qui vise à créer du lien entre les publics des deux structures. Financé en grande partie par la fondation SNCF, ce projet donne lieu à la rencontre mensuelle des jeunes lycéens de CERISE avec les chibanis habitants le foyer des Primevères. Cette rencontre prend plusieurs formes: projection/débat, café/concert, repas partagé, groupe de parole… Ces rencontres sont propices à l’échange, au partage et à la mise en valeur des mémoires d’exils de ces chibanis qui ont quitté leur pays il y a plusieurs décennies et qui connaissent une exclusion sociale importante. Le projet donnera lieu à une exposition organisée et montée par les jeunes.

Les Marionnettes de l’égalité

Projet : Les Marionnettes de l’égalité…contre les discriminations de genre 

Lors des vacances de printemps 2014, 8 jeunes collégiens de l’association CERISE se sont réunis autour du projet des « Marionnettes de l’Egalité…contre les discriminations de genre ».

Accompagnés par Frederick, metteur en scène, Florence, plasticienne du collectif  les Plastikeuses et inspirés par leurs quotidien, ils ont créé un spectacle bout à bout en y questionnant les relations garçons-filles. De la création des marionnettes, à l’apprentissage de leur manipulation en passant par la création de petites saynètes, les jeunes se sont préparés plusieurs jours  avant de se mettre en scène devant leurs camarades et leurs parents.